News Services écosystémiques et biodiversité : Vers un réseau social d’information scientifique et technique pour l’Afrique

Dans la continuité de la Conférence de Nagoya en octobre 2010, l'Assemblée générale des Nations-Unies a donné, fin décembre le feu vert à la création de l'IPBES, plateforme intergouvernementale scientifique et politique dédiée à l'amélioration des connaissances sur la biodiversité et les services écosystémiques. 

Concerned URL http://www.afriseb.net
Source afriBes
Release date 28/05/2012
Contributor Administrateur Sites Cameroun
Geographical coverage mondiale, gobale
Keywords biodiversity

AfriBes se propose de contribuer au développement d'un IPBES pour l'Afrique et, grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, de permettre :

  •  une meilleure utilisation des connaissances et des informations, en développant l’esprit de collaboration, pour constituer une intelligence collective distribuée;
  •  la mise en réseau des compétences existantes;
  •  la promotion de la coopération Sud-Sud et l’identification des domaines où l’expertise doit être renforcé
Du 23 au 24 Avril 2012 c'est tenu à Tunis le premier atelier du réseau d'AfriBes. Cet atelier a réuni environ 25 participants en provenance d'Algerie,Burkina Faso, Cameroun, Canada, France, Ghana, Maroc, Sénégal, Afrique du Sud, Espagne et Tunisie. Un large éventail de parties prenantes de la biodiversité ont été représentées y compris les ONG, les instituts de recherche, IOGs , les autorités locales et le secteur privé.
Après deux jours de discussions sur les bésoins et les fonctionnalités d'un tel réseau et ses utilisateurs  et des présentations de  différents outils de coopération, il a été convenu que AfriBes  devrait poursuivre son développement comme une interface qui facilite l'accès pour tous à la connaissance de la biodiversité. Il a été convenu également de continuer à faciliter le renforcement des capacités dans le développement de la plate-forme par:
  • La mises sur pied de plusieurs projets à la demande des utilisateurs AfriBes: certains ont été déjà mis au point au cour de la réunion (Niger, l'éducation et la formation);
  • Le renforcement des liens avec les initiatives existantes sur la biodiversité en Afrique (CDB, CHM, le Climat Africain, le réseau BIOMAC...)
  • L'accroîssement de la visibilité et du nombre d'utilisateurs de la plate-forme: Tous les participants ont convenu d'être les abassadeurs d'AfriBes et promouvoir AfriBes à travers leurs propres réseaux
  • La promotion de l'utilisation des l'outils coopératifs aux membres AfriBes par e-learning et e-formation;
  • L'établissement des liens avec l'IPBES, ainsi qu'avec d'autres organisations , a également été discutée, mais doit encore être discuté. Un groupe de travail sera mis en place sur ce sujet . Une rapport complet de l'atelier sera bientôt disponible sur le site AfriBes et sur le site SPIRAL