News Plan d'affaire 2015 - 2019 du Parc National de WAZA

Le Parc National de Waza (PNW) créé en 1968, localisé dans la Région de l’Extrême-Nord Cameroun (entre le département du Logone et Chari, et le département du Diamaré), est situé dans un milieu sahélien et dispose d’une riche biodiversité. Dans le cadre de la mise en oeuvre des programmes d’aménagement pour la période 2015 – 2019, le présent business plan donne de manière globale une vision financière des actions prévues.

Concerned URL http://cm.chm-cbd.net/links/fichiers/plan-d-affaire-2015-2019-du-parc-national-de-waza
Source MINFOF
Release date 27/01/2016
Contributor Administrateur Sites Cameroun
Geographical coverage Cameroon
Keywords fauna

Le Parc National de Waza (PNW) créé en 1968, localisé dans la Région de l’Extrême-Nord Cameroun (entre le département du Logone et Chari, et le département du Diamaré), est situé dans un milieu sahélien et dispose d’une riche biodiversité. Dans le cadre de la mise en oeuvre des programmes d’aménagement pour la période 2015 – 2019, le présent business plan donne de manière globale une vision financière des actions prévues. Spécifiquement, il détermine les besoins financiers (données chiffrées par programme et par catégories de coûts); explore les ressources financières potentiellement mobilisables (ainsi que les sources) ; explore les arrangements institutionnels pouvant le mieux garantir la mobilisation et la gestion appropriée des moyens.
Une rencontre avec le personnel et partenaires du service de conservation du PNW a été effectuée pour parcourir les différentes activités et avoir une meilleure compréhension, redéfinir et recadrer les indicateurs du cadre logique. Ces indicateurs ont servi de base à la détermination des quantités nécessaires pour chacune des rubriques de dépense en termes de ressources humaines, de matériels et investissements, de charges opérationnelles et de fonctionnement. Il a ensuite été procédé à l’évaluation monétaire de ces rubriques de dépense.

Les prix unitaires de chaque rubrique de dépense ont été déterminés sur la base des pratiques antérieures dans le PNW, des expériences issues de l’aménagement des autres Parcs Nationaux, de la consultation des marchés passés avec les prestataires pour des travaux similaires. Les coûts ont été structurés par catégories (personnel, prestations de tiers, investissement). Un classeur Excel composé des feuilles de calcul interconnectées par des formules a été conçu. Les salaires du personnel ont été ventilés par activité en fonction de l’évaluation de l’intensité de leur implication dans la réalisation de l’action. Les estimations pour les années de 2015 à 2019 supposent une inflation constante de 2,00%, taux officiel en année de base ; Le budget pour l’achat des équipements, voitures, motos etc. est estimé en présumant que ces équipements (compte tenu des expériences antérieures) vont être remplacés au bout de 03 ans.
Les potentielles contributions des parties prenantes ont été recherchées par l’identification des programmes et activités faisant partie de leur centre d’intérêt. Des rencontres d’échanges ont été organisées avec ces acteurs pour discuter des projections et de leurs engagements dans la réalisation des activités et programmes et recueillir leurs engagements financiers sécurisés et anticipés.
En termes de résultats, il ressort que La mise en oeuvre des programmes d’aménagement du PNW nécessite une somme de 6 489 millions de FCFA. En prenant en compte la priorisation des activités, la réalisation du scénario minimal (constitué des activités les plus prioritaires) requiert un budget estimé à 2 865 millions de FCFA.
les investissements se chiffrent à 53 %, viennent ensuite l’organisation de diverses réunions de concertation, de sensibilisation, de promotion (21 %), le fonctionnement (17 %), et les charges liées au personnel (9 %).

concernant la ventilation des dépenses, le programme 1 «Protection et surveillance» se trouve en tête avec 48% du total des dépenses. La deuxième place est occupée par le programme 4 «gestion administrative et financière» (24%), suivi par le programme 3 «Gestion participative et écodéveloppement» avec 20% des dépenses, la « Recherche et suivi écologique » (7%), et la «gestion transfrontalière » avec 1% des dépenses.
Les sources potentielles de financement sont de deux ordres à savoir les sources sécurisées constitués exclusivement des subventions de l’Etat, les fonds des structures d’appui à la conservation, les projets et les communes ; Les sources probables constitués des mécanismes internationaux de financement et des mécanismes nationaux locaux. Les contributions totales pour les cinq années s’élèvent à 3231 millions de FCFA, dont 60% (1926 millions) sont garantis. Ces financements sont plus élevées en 2015, suivi des années 2016 et 2017. Du budget global, les financements totaux s’élèvent à 3231 millions de FCFA, soit 50% et Le montant à rechercher correspond à 3259 millions de FCFA, soit 50 %. 

Télécharger le document complet ICI

Please note that this information has expired.