News Communiqué de presse : Deuxième appui du C2D au Programme Sectoriel Forêt – Environnement (PSFE)

Signature de deux conventions de financement pour un montant de 13,6 Mds de F CFA (20,7 M €) entre le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et l’Agence Française de Développement (AFD).

Concerned URL http://www.ambafrance-cm.org/Communique-de-presse-Deuxieme
Source Ambassade de France à Yaoundé
Release date 11/03/2014
Contributor Administrateur Sites Cameroun
Geographical coverage Cameroon
Keywords CD2, PSFE, financement, REDD+,,

                                                                                                                                                                     


Deuxième appui du C2D au Programme Sectoriel Forêt – Environnement (PSFE).

Promotion de centres de formation aux métiers non agricoles en milieu rural

 

Le 28 juin 2012, ont été signées entre la République du Cameroun, représentée par Monsieur Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), l’Ambassadeur de France au Cameroun, M. Bruno Gain, et l’Agence Française de Développement (AFD), représentée par M. Gilles Chausse, son Directeur au Cameroun, deux conventions de financement.

Ces conventions, représentant un montant total en subvention de 13,6 Mds de F CFA (20,7 M €), s’inscrivent dans le cadre des Contrats de Désendettement et Développement (C2D).

Elles concernent le financement :

-  d’un Projet d’aménagement et de suivi des forêts au Cameroun, constituant le deuxième appui du premier C2D au Programme Sectoriel Forêt – Environnement (PSFE) pour un montant de 7 Mds de F CFA (10,7 M €) ;

-  d’un Projet de promotion de Centres de formation aux métiers non agricoles en milieu rural, financé par le deuxième C2D à hauteur de 6,5 Mds de F CFA (10 M €).

 

***

 

Projet de Suivi et d’Aménagement des Forêts au Cameroun

A travers ce projet, le Ministère des Forêts et de la Faune souhaite renforcer et approfondir les actions du Programme Sectoriel Forêt – Environnement (PSFE) dans trois domaines clefs : la gestion durable des forêts de production, le développement de la filière de transformation des bois et la mise en œuvre d’une stratégie REDD+.

Le projet s’attachera ainsi à renforcer les compétences de l’administration forestière en matière de suivi, évaluation et contrôle des aménagements forestiers. Il permettra également de mettre en place un observatoire économique de la filière (« Observatoire des forêts, de la faune et des produits forestiers » - OFPF), et de doter l’administration forestière d’une capacité d’analyse économique et financière du secteur en vue d’en améliorer la compétitivité. Il développera enfin une capacité nationale de suivi permanent du couvert forestier par imagerie satellitaire, en lien avec le mécanisme REDD+.

Ce dernier volet permettra notamment au Cameroun de traiter et d’analyser les données satellitaires mises à sa disposition par la société française Astrium dans le cadre d’un projet régional financé par l’AFD.

Avec ce nouveau concours, la contribution totale du C2D au PSFE est portée à 13,6 Mds de F CFA (20,7 M €). Ces financements sont mis en œuvre dans le cadre de la démarche concertée des bailleurs de fonds du secteur, suscitée par l’élaboration du Programme sectoriel.

Le projet aura pour principales retombées (i) l’optimisation des revenus tirés de la rétrocession des taxes forestières à travers des plans d’aménagement améliorés (ii) la création d’emplois à travers les orientations données par l’Observatoire des forêts, de la faune et des produits forestiers, la professionnalisation des artisans (2nde transformation) et le développement des plantations forestières (privées, communales), (iii) un processus de concertation et de négociation entre les parties prenantes dans l’accès et l’utilisation des ressources naturelles mais aussi dans la mise en œuvre du MNV (REDD+) et (iv) un rôle affermi de l’administration dans le pilotage de la politique forestière et environnementale.

 

Promotion de Centres de formation aux métiers non agricoles en milieu rural.

Le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP) entend promouvoir un nouveau dispositif de formation orienté par la demande, sous la forme de Centres de Formation aux Métiers (CFM).

Ce projet permettra de renouveler, en complémentarité des efforts déjà engagés sur financement C2D pour rénover la formation professionnelle des exploitants agricoles (programme AFOP), l’offre de formation professionnelle pour les métiers non agricoles dans les zones rurales. Le projet s’inscrit dans la stratégie du Cameroun pour la croissance et l’emploi, ainsi que dans les priorités du gouvernement relatives au développement agricole.

Ces CFM se veulent une alternative performante aux anciens centres de formation Sections Artisanales et Rurales/Sections Ménagères (SAR/SM).

Ces Centres seront situés au cœur des principaux bassins de production agricoles sélectionnés pour leur dynamisme économique et tenteront de rapprocher offre et demande de formation en milieu rural, de manière à intéresser le maximum d’entreprises et de jeunes.

Les formations seront construites en partenariat avec les entreprises de la zone d’influence des CFM. Elles correspondront notamment aux métiers de la petite mécanique/motoculture, de la conservation et de la transformation agro-alimentaire, du bâtiment, de l’électricité, du froid et du solaire, de la gestion comptable, de l’informatique. Elles cibleront en priorité les jeunes candidats à l’emploi ou à l’auto-emploi pour les formations initiales qualifiantes, mais également les patrons et les employés pour les formations continues.

Les formations devraient améliorer les performances techniques et économiques des très petites, petites et moyennes entreprises non agricoles, au bénéfice du développement des productions agricoles, de l’économie locale et de l’emploi des jeunes dans les régions rurales.

Please note that this information has expired.