File Stratégie National de Gestion Durable des Mangroves et autres Écosystèmes Côtiers au Cameroun 2nd Edition

Download Strategie Nationale Gestion Durable Mangroves-OK-4-R.pdf (French, 3 MB)
View Open in browser
Upload date 17 May 2019
Contributor Administrateur Sites Cameroun
Geographical coverage Cameroon
Keywords stratégie, mangrove, gestion, durable, écosystèmes, côtiers
Release date 17/05/2019
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French Strategie Nationale Gestion Durable Mangroves-OK-4-R.pdf (current) Administrateur Sites Cameroun 17 May 2019 3 MB application/pdf

Suite au Sommet de Rio en 1992 sur le développement durable, le Cameroun s’est engagé à protéger son environnement. C’est ainsi qu’un ministère de l’environnement a été créé en 1992, un Plan National de Gestion de l’Environnement (PNGE) et la loi 96/12 du 05 août 1996 portant loi cadre relative à la gestion de l’environnement ont été publiés. Dans cette dernière loi cadre, la section IV est réservée à la protection du littoral et des eaux marines. L’article 94 y définit les écosystèmes de mangroves comme des milieux fragiles nécessitant une protection spécifique. Les mangroves sont pourvoyeuses de biens et services dont dépend la survie des populations riveraines (bois d’oeuvre, bois de chauffe, zones de frayères pour de nombreuses espèces aquatiques, lieux de loisirs et de récréation, sites culturels, rôle de protection des côtes, de séquestration importante du carbone, rôle de régulation du climat et de biofiltration, etc.). Malgré cette importance, les mangroves camerounaises ne font l’objet d’aucun statut juridique spécifique pouvant garantir leur conservation et leur protection et souffrent d’une surexploitation non contrôlée entraînant leur dégradation rapide. Elles ont ainsi perdu près de la moitié de leur superficie en 30 ans. Afin de stopper cette dégradation, et d’assurer que leur gestion soit basée sur les meilleures connaissances scientifiques et traditionnelles, le MINEPDED a initié un processus participatif d’élaboration d’une stratégie nationale de gestion durable des mangroves et des écosystèmes côtiers du Cameroun. Le résultat de ce processus est la mise à disposition du Gouvernement Camerounais d’un outil de gestion approuvé et adopté par toutes les parties prenantes.


Le présent document comprend une introduction qui présente le contexte et la justification et la méthodologie utilisée pour l’élaboration de la stratégie. Celle-ci a reposée sur l’application de l’approche écosystémique et a été guidée par les principes de développement durable; l’approche participative a été utilisée en associant tous les acteurs à travers une enquête et des réunions de discussion. Le travail a nécessité également la collecte d’informations bibliographiques et sur le terrain dans les zones de mangroves. Le document de stratégie a ensuite été consolidé et finalisé après l’intégration des observations recueillies lors d’un atelier de pré-validation et de l’atelier national de validation.


Le Chapitre I présente un état des lieux de la gestion des mangroves et des autres écosystèmes côtiers au Cameroun. Il décrit tout d’abord sommairement les caractéristiques physiques et biophysiques des écosystèmes côtiers du Cameroun, leurs éléments biologiques, écologiques, les activités socio-économiques qui s’y déroulent, y inclus celles résultants des principales utilisations des mangroves, permettant ainsi de souligner leur importance économique, écologique, environnementale et socioculturelle. Les problèmes, défis et menaces auxquelles sont confrontées les mangroves sont ensuite analysées et une analyse SWOT des parties prenantes à la gestion des mangroves et des écosystèmes côtiers est présentée. Une partie importante est réservée à la dégradation des mangroves liées à des causes anthropiques et naturelles; les facteurs de dégradation sont inventoriés avec leurs conséquences sur l’environnement et les conditions de vie des populations riveraines qui dépendent de la mangrove pour leur survie. L’état des lieux inclut également les aspects politiques, notamment les différentes stratégies, plans et programmes liés aux mangroves et aux écosystèmes côtiers que le Cameroun a élaborés dans le but d’une gestion durable et participative des ressources naturelles. Le cadre juridique de la gestion des mangroves ou des écosystèmes côtiers au Cameroun est présenté, y compris les différentes conventions internationales y relatives et les textes nationaux de portée générale ou sectorielle. Une analyse de ce cadre a identifié les lacunes ou insuffisances et proposé des améliorations.

Le chapitre II présente la stratégie-même. Il énonce les principes directeurs qui gouvernent la stratégie, et rappelle les politiques du pays avec lesquelles la stratégie est en cohérence, notamment le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSCRP) devenu le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), la Stratégie Nationale et le Plan d’Action de la Biodiversité (SNPAB). La vision stratégique est déclinée comme suit: « À l’horizon 2025, les mangroves et tous les écosystèmes côtiers du Cameroun sont conservés, protégés et gérés de façon participative, et contribuent au maintien des équilibres écologiques et au bien-être des populations ». L’objectif de développement de la stratégie est d’assurer la conservation et l’exploitation durable des ressources des écosystèmes de mangroves et la zone côtière pour qu’ils contribuent efficacement à la satisfaction des besoins locaux, nationaux des générations futures. L’objectif de la stratégie est de freiner et inverser la dégradation de ces écosystèmes pour pérenniser et développer leurs fonctions écologiques, biologiques, économiques et socioculturelles. Les acteurs devant contribuer à la mise en oeuvre de la stratégie sont multiples: l’État, les élus, les centres de recherche, le secteur privé, les collectivités locales décentralisées, les communautés locales, la société civile (ONGs, GIC, associations, etc.), les partenaires au développement. Quatre axes stratégiques ont été identifiés sur la base des résultats d’analyse et de consultation présentés au chapitre I:

  • Axe I: Réduction des pressions anthropiques dans les mangroves et les écosystèmes côtiers; 
  • Axe II: Exploitation des ressources des mangroves et des écosystèmes côtiers dans le cadre d’un plan d’aménagement ou de gestion;
  • Axe III: Amélioration des conditions de vie /subsistance des populations riveraines;Axe IV: Développement de la recherche scientifique sur les mangroves et les écosystèmes côtiers.


Ces axes stratégiques sont décrits et déclinés en objectifs et en activités.


Un plan d’action de mise en oeuvre a ensuite été élaboré en déclinant les axes en programme. Ce plan d’action donne également les résultats attendus, l’estimation des coûts du programme et les sources de financement. Par la suite, les mécanismes de pilotage et de contrôle de la mise en oeuvre du plan, une analyse des parties prenantes et enfin le processus ayant mené à la validation de la stratégie sont abordés. Enfin un mécanisme de dissémination et de diffusion du document de la stratégie est présenté.