News Stage de formation en gestion de collections – session 2017

Grâce à un accord avec la Coopération au Développement Belge, le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) à Tervuren (Belgique) organise une formation en gestion des collection à l’attention d’experts africains.
Concerned URL http://www.africamuseum.be/about-us/news/call-gestioncollections2017
Source Musée royal de l'Afrique centrale
Release date 11/05/2017
Contributor Administrateur Sites Cameroun
Geographical coverage Afrique,
Keywords stage, collections,

Stage de formation en gestion de collections – session 2017
Appel à candidatures pour l’octroi de 10 bourses
(5 en Zoologie, 5 en Géologie)
Date d’ouverture et de clôture des candidatures : 02/05/2017- 30/06/2017
Formation : du 2 au 27 octobre
1. Contexte
Le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) possède une des plus importantes collections se rapportant à l’Afrique centrale. Ces collections sont très variées et d’une grande valeur scientifique. Les pièces ont, pour la plupart, été collectées avant l’indépendance des pays de l'Afrique Centrale. Mais les collections ne cessent de s’accroître grâce aux expéditions scientifiques, aux achats et aux dons. Le MRAC est, de ce fait, un centre de référence incontournable avec une vaste documentation comprenant des informations uniques tant en sciences naturelles qu’en sciences humaines. 
La gestion des collections recouvre les méthodes pratiques, techniques, déontologiques et juridiques qui permettent d’assembler, organiser, étudier, interpréter et préserver les collections muséographiques. Elle s’intéresse à la préservation, à l’usage des collections et à la conservation des données. Les collections du MRAC sont utilisées par les scientifiques du monde entier et le MRAC a développé des outils performants de gestion des collections afin d’assurer le bon état de conservation et la pérennité de ses collections.
Grâce à un accord avec la Coopération au Développement Belge, le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) à Tervuren (Belgique) organise une formation en gestion des collection à l’attention d’experts africains.
En effet, l’importance des collections pour la recherche scientifique en sciences naturelles n’est plus à démontrer. Pourtant peu de scientifiques en Afrique Centrale ont accès à des collections de références et sont donc obligés pour mener à bien leur recherche d’effectuer des stages à l’étranger notamment au MRAC.
Il est donc impératif de favoriser le développement des collections de références en diffusant l’information scientifique nécessaire et pertinente assurant la bonne mise en collection et la pérennité des objets et spécimens mis en collection.
Par une formation spécifique en la matière, le MRAC veut stimuler le développement de cette discipline et le potentiel scientifique pour les recherches, Géologiques et Zoologiques.
2. Programme de formation
Le stage a pour but de former les participants aux techniques de bases de gestion des collections c’est à dire principalement dans l’acquisition, la préservation et l’informatisation des données liées aux collections mais également dans les différentes techniques de préservation des objets/spécimens mis en collection.
Les différents types de collections requérant des techniques de maintenance et de conservation différentes, le programme de formation comprendra un tronc commun et deux volets indépendants plus spécifique ayant trait à la Géologie et à la Zoologie.
Le tronc commun (10 jours) portera sur l’acquisition et la gestion des données, il abordera:
  • Les principes de base sur les banques de données,
  • Des exercices pratiques sur la création d’une banque de donnée sous Access,
  • Les différentes méthodes d’acquisition d’informations,
  • La digitalisation et l’incorporation d’images dans les banques de données,
  • La réalisation de cartes de distribution
La partie spécifique (10 jours) portera sur la gestion physique des objets ou spécimens et
comprendra :
Pour la partie ZOOLOGIE
• Méthodes de préservation et leurs effets histologiques
• Préservation du matériel dans l’alcool (problèmes et mise en collection)
• Préservation du matériel sec (problèmes et mise en collection)
• Préparations microscopiques
• Systèmes d'acquisition d'images (automontage et SEM, CT scan…)
• Envoi de spécimens biologiques (emballage et réglementation internationale)
• Barcoding et collections moléculaires
• Implication du “Protocole de Nagoya” sur les collections Zoologiques
Pour la partie GEOLOGIE
• Objets minéralogiques, pétrologiques, paléontologiques – définitions, classification, identification
• Conservation – aspects généraux, matériaux spécifiques
• Collections du MRAC comme exemple
• Visite des collections de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique
• Exercice – étude et encodage de spécimens
Le stage sera constitué de cours/séminaires, de travaux pratiques et de la réalisation d’un travail personnel. Ce travail personnel consiste en la constitution d’une banque de données en lien direct avec le domaine de spécialisation du stagiaire.
En Zoologie, le travail personnel consiste également d’une collection d’échantillons que le candidat amène en Belgique. La nature de cette collection doit être pertinente au thème de recherche du candidat et consistera en spécimens secs ou préservés en alcool. Les candidats doivent inclure dans leur dossier de candidature des propositions de collection personnelle. L’élaboration définitive de la collection est sujet d’une discussion par email entre les candidats sélectionnés et les scientifiques responsables pour le stage.
Suite à cette formation, les candidats sélectionnés seront capables de constituer une collection de référence correctement référencée et informatisée.
Une collaboration peut être envisagée suite à la formation entre le candidat, son institut d’origine et le MRAC.
3. Profil des participants
Les scientifiques africains avec un intérêt et une expertise dans la curation d’une collection.
Les candidats ne pourront pas avoir plus de 45 ans au moment de leur candidature.
4. Critères d’éligibilité
Seules les candidatures de scientifiques africains, résidant en Afrique subsaharienne dans les pays suivants : Bénin, Burundi, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Madagascar, Mali, Mozambique, Niger, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, et liés à une institution : un centre de recherche, un musée ou une université pourront être prises en considération. Les candidatures d’experts ou personnes indépendantes ne pourront donc pas être retenues. Les scientifiques n’ayant pas de diplôme de maîtrise ou de doctorat devront démontrer une expérience professionnelle consistante en relation avec la curation d’une collection.
Toutes les candidatures seront soumises à l’évaluation d’experts internes du MRAC.
Les responsables de la formation pourront formuler des conditions spécifiques pour le partage et l’utilisation des données existantes avec les candidats sélectionnés.
L’évaluation des candidatures portera sur l’examen du Curriculum Vitae du candidat mais aussi sur les réponses aux questions suivantes :
(1) Quels sont les bénéfices directs ou indirects que cette formation apportera au candidat dans ses recherches futures ?
(2) Quelles sont les perspectives immédiates que cette formation apportera dans le déroulement des activités professionnelles ?
(3) Quelles sont ses projets quant à l’utilisation des connaissances acquises lors de la formation ? (partage de l’information)
(4) Quelles sont les perspectives d’une collaboration continue entre le candidat, son institution et le MRAC ? Quels bénéfices réciproques peuvent être attendus de cette collaboration ?
Maîtrise des langues
La formation étant donnée intégralement en français, une bonne maîtrise du français est exigée si ce n’est pas la langue maternelle ou d’éducation du candidat. Une compréhension à la lecture de l’anglais est nécessaire.
Egalité des chances
Le MRAC encourage la participation des femmes dans ses programmes de formation.
5. Soumission de la candidature
Pour être complet, le dossier de candidature devra contenir les éléments suivants :
1. Le formulaire de candidature daté et signé (téléchargement possible via le site du MRAC - www.africamuseum.be),
2. Une lettre de motivation mentionnant :
• les raisons pour lesquelles vous vous considérez comme un bon candidat pour cette formation,
• les bénéfices que la formation apportera à votre institut d’origine,
• le degré de bénéfices directs et indirects que la formation apportera dans vos recherches/travaux futurs,
• vos intentions quant au partage des connaissances acquises lors de la formation,
• les perspectives d’une collaboration continue entre vous, votre institution d’origine et le MRAC
• pour la partie Zoologie, des propositions de collection personnelle ( cf point 2)
3. Une lettre d’autorisation de votre employeur (institut de recherche, ministère, université, …) quant à votre participation au programme de formation, confirmant votre fonction actuelle dans l’institution et s’engageant à utiliser les nouvelles compétences acquises. Cette lettre devra être signée et datée (avec le cachet de l’institution). Le nom, la fonction et les coordonnées de l’auteur (email, téléphone) de la lettre d’autorisation devront être clairement mentionnés.
4. Une copie de votre contrat de travail ou lettre de nomination à votre fonction et fiche salariale
5. Une lettre de recommandation précisant, entre autres, les raisons pour lesquelles vous seriez particulièrement indiqué pour suivre cette formation. Cette lettre devra être signée et datée. Le nom, la fonction et les coordonnées (email, téléphone) de l’auteur de la lettre devront être clairement mentionnés.
5. Une photocopie des diplômes pertinents,
6. 1 photo d’identité récente.
Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Aucun document complémentaire transmis ultérieurement ne pourra être pris en considération, sauf sur requête expresse du MRAC.
Les dossiers doivent être envoyées avant le 30/06/2017, en un seul document pdf enregistré sous votre nom , par email à callcollections@africamuseum.be.
L’accusé de réception de l’envoi de la candidature ne se fera que par le biais d’un email à l’adresse e-mail mentionnée dans le formulaire de candidature. Les candidats seront informés personnellement du résultat de la sélection vers la fin du mois de juillet.
Durée :
La durée totale de la formation est de 4 semaines du 02/10/2017 au 27/10/2017.
Frais de voyage :
Le MRAC mettra à la disposition du candidat un billet d’avion aller-retour (classe économique). Certains frais liés à l’obtention du visa seront remboursés.
Allocation de subsistance :
Le MRAC prend en charge le logement du visiteur, qui recevra en outre une allocation de subsistance journalière permettant de couvrir les frais de nourriture, de déplacements et les dépenses personnelles du candidat.
Assurances :
Tout bénéficiaire d’une bourse du MRAC dispose d’une couverture « soins de santé » et « responsabilité civile » pendant toute la durée de son séjour en Belgique qui cadre avec la formation.

Please note that this information has expired.